Orange : le conseil d’administration confie sa présidence à Jacques Aschenbroich

0
Orange : le conseil d'administration confie sa présidence à Jacques Aschenbroich
Jaques Aschenbroich

A l’issue d’une réunion organisée mercredi, le conseil d’administration d’Orange a proposé de confier sa présidence à Jacques Aschenbroich, pour une durée de 4 ans, a annoncé l’opérateur de télécommunications dans un communiqué.

Actuellement président du conseil d’administration de l’équipementier automobile Valeo, Jacques Aschenbroich occupera les mêmes fonctions chez Orange à compter du 19 mai prochain, a ajouté l’opérateur télécoms. La nomination de Jacques Aschenbroich au poste de président du conseil d’administration d’Orange devra être adoptée par l’assemblée générale (AG) du groupe, convoquée à cette même date.

Lors de cette AG, Orange soumettra également au vote de ses actionnaires une résolution proposant de repousser la limite d’âge pour présider son conseil d’administration. Et pour cause. Alors qu’il fêtera ses 68 ans le 3 juin prochain, Jacques Aschenbroich atteindrait cette limite d’âge actuellement fixée à 70 ans en cours de mandat, ce qui entraînerait sa démission d’office selon les statuts actuels de la société.

Cette résolution suscite la controverse. Dans un communiqué commun envoyé plus tôt en mars, les trois organisations syndicales représentées au conseil de surveillance du FCPE Orange Actions, qui regroupent la plupart des actions du personnel, l’ont rejetée à l’unanimité. Dans un autre communiqué signé par la CFE-CGC Orange, les actionnaires salariés de l’entreprise ont manifesté leur opposition à l’arrivée d’un président non exécutif qui dépasserait les 70 ans en cours de mandat. Relevant de l’assemblée générale extraordinaire, cette résolution nécessite les deux tiers des voix.

Jacques Aschenbroich mènerait Orange en tandem avec Christel Heydemann, la future directrice générale, qui prendra ses fonctions le 4 avril prochain. Le groupe a acté la dissociation de ses fonctions de direction après la démission en novembre 2021 de son PDG, Stéphane Richard, consécutive à sa condamnation en appel dans l’affaire du processus d’arbitrage entre Bernard Tapie et le Crédit lyonnais.

« Je souhaite un plein succès au binôme ainsi formé par Christel Heydemann et Jacques Aschenbroich. Deux expériences et deux énergies au service d’un développement responsable de ce magnifique groupe que je suis heureux d’avoir servi avec passion durant ces douze dernières années », a déclaré Stéphane Richard, le PDG d’Orange, cité dans un communiqué.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here