Maroc Télécom conteste la décision du régulateur

0
Maroc Télécom conteste la décision du régulateur

L’opérateur historique Maroc Télécom (IAM) vient de contester, à travers un recours devant la cour d’appel de Raba, la décision de l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications (ANRT), pour lui avoir infligé, au mois de juillet dernier, une amende de 2,45 milliards de dirhams (un peu plus de 233 millions d’euros) pour abus de position dominante.

Suite à l’examen de la plainte portée par certains opérateurs, notamment INWI (appartenant au holding royal Al Mada) pour des pratiques anti-concurrentielles, l’autorité de régulation a conclu à l’existence, depuis 2013, de comportements cumulés imputés à l’opérateur historique, ayant eu pour effet d’empêcher et de retarder l’accès des concurrents au dégroupage et au marché du fixe, Indique l’ANRT dans un communiqué en janvier 2020.

Après le verdict, Maroc Télécom s’est acquitté des 300 millions d’amendes. Par compte, il n’a pas appliqué les injonctions visant à partager ses infrastructures avec ses concurrents. En 2019 déjà, la Cour des comptes avait épinglé Maroc Télécom en indexant  le  retard dans la mise en œuvre de certains leviers de régulation, comme le dégroupage, la colocalisation et le partage des infrastructures.

Selon certains  observateurs, le partage d’infrastructures de l’IAM permettra aux abonnés des autres opérateurs de bénéficier les services ADSL. En revanche, cette opération réduira considérablement les revenus de Maroc Télécom.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here