Guinée : Mise en service partielle du Backbone National à Fibre Optique

0
Guinée : Mise en service partielle du Backbone National à Fibre Optique

Le Ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique,  Saïd Oumar Koulibaly a informé le 30 juillet dernier le conseil des ministres, la mise en service partielle du réseau du Backbone National de fibre Optique.

Selon la cartographie, le Backbone National de Guinée (BNG) couvre une distance de 4500 Km, structuré en 2 boucles pour assurer la redondance, constitué de 62 sites de transmission des données et disposant  une capacité de 50 gigabits.
Conformément à la topologie du réseau du backbone national, la première boucle comporte les régions suivantes :   Conakry, Coyah, Kindia, Mamou, Labé, Koundara, Gaoual, Boké, Kamsar, Boffa, Dubréka et Conakry.  La deuxième boucle  quant à elle regroupe les régions de la forêt et de la hautes Guinée à savoir : Mamou Faranah, Kissidougou, Guéckedou, N’Zerekore,  Kérouané, Kankan, Siguiri,  Dabola pour revenir à Mamou.

Après le lancement du trafic sur la première boucle, les travaux de corrections des anomalies et d’autres dégâts causés par les entreprises de travaux publiques et minières sont en cours d’exécution pour effectuer la mise en service de  la deuxième boucle, indique le ministre Koulibaly.
Selon les études,  le Ministre a  indiqué que la SOGEB pourrait engranger dès les dix premières années d’exploitation environ 2 009 861 280 000 GNF (deux mille neuf milliards huit cent soixante un millions deux cent quatre-vingt mille GNF) soit 16 674 884 400 (seize milliards six cent soixante-quatorze millions huit cent quatre-vingt-quatre mille quatre cent GNF) par mois .
Il a mentionné que pendant la 2ème année d’exploitation, les recettes du Backbone National de Guinée (BNG) pourront tripler compte tenu de la forte demande des différents opérateurs de téléphones mobiles et des autres fournisseurs d’accès internet.
En outre, en concertation avec les opérateurs des pays limitrophes, la prise en compte de la fibre noire pourra considérablement améliorer les recettes.
Le Ministre a informé que l’opérationnalisation de la SOGEB par la commercialisation du BNG à fibre optique dont plus de 90% des tronçons prioritaires sont déjà achevés devrait permettre de générer des ressources importantes dont une partie pourrait être affectée au remboursement de la dette contractée pour le financement de l’investissement.
Dans cette première phase relative à la période d’essai,  seuls les opérateurs MTN et Orange sont connecté sur la première boucle, avec une capacité de 10 GHz pour chaque opérateur .
Par manque d’informations sur le catalogue des prix, on  se pose  aujourd’hui la question à de savoir à combien s’élèverait le coût du trafic par capacité acheminé sur le backbone national.

 

Voir aussi :  GUINEE : A quand la mise en service du Backbone National ?

 

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plait entrer votre commentaire!
S'il vous plait entrez votre nom ici