Ukraine : des services des télécommunications offerts aux réfugiés

0
Ukraine : des services de télécommunication gratuits pour les réfugiés
Invasion Russe

Les opérateurs européens de télécommunications ont spontanément décidé de prendre des mesures visant à atténuer la crise humanitaire provoquée par l’invasion russe actuellement en cours en Ukraine.

Ces mesures consistent notamment en des appels internationaux gratuits vers l’Ukraine, la distribution de cartes SIM aux réfugiés se réfugiant dans les pays voisins et le Wi-Fi gratuit dans les camps de réfugiés.

« Il y a une volonté individuelle des opérateurs de faire tout ce qui est en leur pouvoir. Chaque opérateur dispose désormais dans son entreprise d’une équipe consacrée à la situation qui travaille pour voir ce que nous pouvons faire », a déclaré Steven Tas, président du conseil d’administration de l’Association européenne des exploitants de réseaux de télécommunications (ETNO).

Les opérateurs de télécommunications ont également travaillé à la suppression des frais d’itinérance avec l’Ukraine. Toutefois, la mise en œuvre est plus complexe que cela, car il faut que les opérateurs destinataires acceptent l’arrangement.

Les types de mesures adoptées par les différents opérateurs varient considérablement en fonction du pays, des services offerts et de la couverture du marché. Les opérateurs concernés sont Deutsche Telekom, Orange, Proximus, Vodafone, Telecom Italia, Telefónica, Proximus et Vivacom.

Entre-temps, la Commission européenne et les gouvernements nationaux ont exhorté les plateformes en ligne à bloquer les canaux de propagande militaire de Moscou, tels que Russia Today et Sputnik.

Cependant, pour les fournisseurs d’accès à Internet, bloquer un contenu spécifique irait à l’encontre du principe de neutralité du réseau, ces derniers attendent donc qu’une décision politique soit prise à ce sujet.

« Au niveau européen, nous nous coordonnons au sein d’associations comme l’ETNO pour voir ce que nous pouvons apprendre les uns des autres afin de maximiser le soutien à la région », a ajouté M. Tas, soulignant que l’association professionnelle sert de canal de communication entre la Commission européenne, la Fédération des régulateurs européens et le secteur.

Les dirigeants des télécommunications, les décideurs politiques et les régulateurs se sont réunis à Barcelone à l’occasion du Mobile World Congress qui a officiellement débuté lundi 28 février. Selon une partie prenante, la réaction du secteur a été rapide grâce au fait que tous ces acteurs étaient réunis au même endroit, car les opérateurs ont pu partager les mesures qu’ils prenaient et les responsables politiques ont quant à eux exprimé leurs préoccupations.

Ces mesures à court terme sont susceptibles d’être modifiées ou étendues en fonction des nouveaux développements dans la guerre en Ukraine.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here