Rapport sur la censure internet « 2022 » en Afrique

0

Selon le rapport d’observation des sites Surfshark et NetBlocks publié le 17 janvier, un tiers d’un milliard d’Africains ont été touchés en 2022 par les coupures d’Internet. 

Le rapport indique que 5 pays africains ont censuré Internet 13 fois, le Soudan prenant la tête du nombre de perturbations (4), suivi du Burkina Faso (3) et du Zimbabwe (3), de la Sierra Leone (2) et de la Somalie. (1).

Le Burkina Faso a restreint Facebook en janvier. La restriction s’est poursuivie jusqu’en 2023, ce qui en fait la plus longue au monde.

De toutes les plateformes de médias sociaux, le rapport indique que Facebook est la plus détestée par les gouvernements autocratiques et reste fortement censurée en 2022. En fait, depuis 2015, 46 % de la population mondiale a, d’une manière ou d’une autre, été touchée par le gouvernement. – Restrictions Facebook imposées.

« Au cours de l’année écoulée, nous avons vu comment les gouvernements ont utilisé les fermetures d’Internet et les pannes de télécommunications comme un outil de répression et de contrôle, faisant taire les journalistes, la société civile et le grand public. La connectivité Internet est aujourd’hui à la base de tous les droits de l’homme, c’est pourquoi il est plus critique que jamais pour documenter les incidents de censure de masse et trouver des moyens de reconnecter les gens.« , dit Alp Toker, directeur de NetBlocks.

La censure d’Internet reste une technique courante utilisée par les gouvernements autocratiques pour isoler leurs citoyens du monde extérieur.

Top10VPN, une société de recherche basée à Londres qui surveille la confidentialité, la sécurité et la liberté sur Internet dans un récent rapport distinct, a également indiqué que l’économie mondiale avait perdu 23,79 milliards de dollars en raison des coupures d’Internet en 2022, soit une augmentation de 323 % par rapport aux 5,62 milliards de dollars enregistrés en 2021. .

L’Afrique subsaharienne a enregistré des pertes d’une valeur de 261 millions de dollars suite à 9532 heures de coupures d’Internet qui ont touché 132,2 millions de personnes.

Sur les 23 pays du monde évalués par le rapport, l’Afrique comptait l’Éthiopie, le Nigéria, le Soudan, le Burkina Faso, l’Algérie, le Zimbabwe, la Sierra Leone et le Somaliland.

Le rapport de Surfshark montre que 4,2 milliards de personnes ont été touchées par la censure massive d’Internet en 2022 dans le monde. L’Asie représentait près de la moitié de tous les nouveaux cas en 2022, tandis que l’Afrique arrive en deuxième position.

Source :  surfshark

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here