MTN GUINEE : le DG de l’ARPT justifie les 55 millions de dollars du coût de la licence

0
MTN GUINEE : le DG de l’ARPT justifie les 55 millions de dollars du coût de la licence
Sekou OumarBarry, DG de l'ARPT

Invité dans l’émission des grandes gueules de la radio espace ce vendredi 11 février, le directeur général de l’Autorité de régulation des postes et des télécommunications (ARPT), Monsieur Sékou Oumar Barry a donné des explications sur les 55 millions de dollars du coût de la licence accordée à MTN Guinée.

Dans un communiqué publié le 6 février dernier, la direction générale de l’ARPT avait annoncé l’attribution d’une licence 2G, 3G et 4G a l’opérateur MTN GUINEE sans préciser le montant et la validité de cette licence. Suite aux différentes interrogations sur ses questions, l’ARPT a procédé à la publication d’un second communiqué datant du 10 février 2022, indiquant le prix du renouvellement de la licence MTN 2G, 3G et l’acquisition de la 4G de la technologie FDD pour un montant de 55 millions de dollars et d’une durée de validité de 10 ans.

Sur la question posée par les chroniqueurs de l’émission relative au processus d’attribution et la différence du coût de la licence, 55 millions de dollars accordé à MTN et à celui attribuer à Orange Guinée en 2019 pour un montant de 90 millions, le DG de l’ARPT répond en ces termes :

« Premièrement, il est important de rappeler que l’état a la latitude de fixer le coût de la licence en fonction des conditions du marché. Deuxièmement, la licence 4G d’Orange est une licence TDD et FDD, c’est-à-dire une licence 4G pour les technologies fixes et mobiles. Contrairement à son concurrent, MTN a décidé de renouveler sa licence 2G et 3G, en ce qui concerne la partie 4G, MTN a choisi la technologie mobile (FDD) ».

A travers un exemple sur le marché de vente des véhicules Prado, le DG a expliqué que le prix des véhicules des  Prado 2018 et 2022 sont différents. Une Prado 2018 coûte moins chère que celle de 2022.

« Aujourd’hui nous vivons l’ère de la technologie 5G, pour les conditions d’octroi des licences d’une technologie récente,  c’est la mise aux enchères, lorsque personne ne l’achète, on procède ensuite à la fixation du prix de la licence. Après des années, le prix de la licence diminue pour la même technologie, lorsqu’une technologie est récente le prix ne peut pas être pareil pour une ancienne, c’est ce qui explique la différence de prix entre la licence octroyé en 2019 et celle de 2022″, indique M Barry.

Voir aussi :

Guinée : MTN obtient sa licence 4G

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here