Partech Africa 2020 : les startups technologiques africaines ont conclu 347 transactions contre 250 enregistrées en 2019

0

Le rapport Partech Africa 2020 a révélé que les startups technologiques africaines ont conclu 347 transactions contre 250 enregistrées en 2019, ce qui porte à une augmentation de la croissance globale de 44%.

Depuis dix ans, malgré une forte croissance de l’activité, l’on assiste pour la première fois à une forte baisse du montant total levé par les startups africaines (29% marquée à 1,492 milliard).
Un impact secondaire sur les startups technologiques africaines a été la baisse de la taille moyenne des accords de capital-risque technologique africains avec un manque important de méga-tours de financement.
Hormis les investisseurs qui ont peut-être réduit leur processus de financement et un cycle important d’investissements d’amorçage, le rapport indique que l’écosystème a encore bénéficié d’un coup de pouce et d’une accélération de la numérisation de secteurs économiques clés, tels que; Agriculture, logistique et mobilité, énergie hors réseau et santé.
Utilisant une méthodologie qui couvre les transactions sur actions dans les espaces technologiques et numériques, et les rondes de financement supérieures à 200 000 $, le rapport a conclu ce qui suit :
  • Répartition par pays: le Nigéria reste le leader avec 307 millions de dollars investis, tandis que l’Égypte est la première en matière de transactions sur actions avec 86 transactions: une croissance de 83% sur un an. Quatre pays ont attiré 80% du volume investi mais 26 pays au total ont attiré des capitaux.
  • Répartition sectorielle: la  Fintech est le premier financement total en actions, avec 25% des montants totaux, mais le point culminant est la transformation numérique des secteurs économiques clés avec Agritech (179 millions de dollars), la logistique et la mobilité (157 millions de dollars), Offgridtech (148 millions de dollars) et Healthtech (141 millions de dollars).
  • Répartition par sexe des fondateurs:  les startups créées par des femmes ont levé 13% des tours en 2020 – 4 points de moins que 17% en 2019 – mais elles représentaient 14% du financement total en fonds propres, juste au-dessus de 13% en 2019.
  • Répartition des investisseurs:  l’écosystème technologique africain attire non seulement plus d’investisseurs (+ 24% sur un an), mais ils sont également plus engagés sur le marché, 108 d’entre eux étant impliqués dans 2 transactions ou plus, et 22 très actifs dans cinq ou plus offres.
Source : partechpartners.medium

 

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plait entrer votre commentaire!
S'il vous plait entrez votre nom ici