Le Sénégal envisage de mettre en orbite cette année son premier satellite

0

Le Sénégal progresse vers la mise en orbite de son premier satellite. Le centre de contrôle et de réception, qui sera utilisé pour la préparation du satellite, devrait être opérationnel au cours de cette année.

Lors d’une visite sur le site à Diamniadio le jeudi 11 mai, le professeur Gayane Faye, coordinateur du projet au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), a annoncé que le centre serait ouvert d’ici la fin du mois de juin.

“Aujourd’hui, nous sommes ici avec une délégation du Centre Spatial Universitaire de Montpellier et nos partenaires de l’ARTP (régulateur des télécoms), qui seront responsables des questions de fréquence, pour visiter la zone… Il s’agit d’un centre de contrôle et de réception du projet spatial Sensat, avec un volet de renforcement des capacités et de recherche. En plus de la fabrication du satellite et de la fourniture de services, il y a également un volet de recherche”, a-t-il indiqué.

Le centre de contrôle spatial, qui sera bientôt établi au Sénégal, est le fruit d’un protocole d’accord signé en janvier 2019 entre le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le Centre National d’Etudes Spatiales de France et la société Ariane Group.

En plus de la création du centre, cet accord prévoit le développement du nano-satellite qui devait initialement être lancé en 2021, ainsi que la formation de huit ingénieurs et cinq techniciens faisant partie de l’équipe de fabrication du satellite.

Une fois en orbite, le satellite sera capable de se connecter à toutes les stations à chaque passage, permettant ainsi de collecter toutes les données enregistrées par ces stations et de les transmettre directement. Ces données contribueront à la prévention et à la lutte contre les feux de brousse, les inondations, l’érosion, ainsi qu’au développement de l’agriculture, entre autres applications.

En accomplissant cet exploit, le Sénégal rejoindra le groupe restreint de pays africains engagés dans l’exploration spatiale. Après l’Égypte, qui a été pionnière dans ce domaine, une dizaine de pays africains sont déjà propriétaires de plus de 40 satellites au total, selon la plateforme Space In Africa.

 

Please follow and like us:
Pin Share

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici