Divorce entre Facebook et Huawei

0

L’application du décret du 15 mai dernier du président américain continu à faire des avalanches sur Huawei. Après Google c’est au tour du géant des réseaux sociaux,  Facebook de mettre fin à ses relations avec Huawei.

Selon l’Agence Reuters, Facebook n’autorise plus la pré-installation de ses applications sur les téléphones Huawei, le dernier coup porté au géant chinois de la technologie alors qu’il lutte pour maintenir son activité à flot face à l’interdiction américaine d’acheter ses produits américains équipements et logiciels.

Les clients qui possèdent déjà un téléphone Huawei pourront toujours utiliser ses applications et recevoir des mises à jour, a déclaré Facebook à Reuters.  Mais les nouveaux téléphones Huawei ne pourront plus installer les applications Facebook, WhatsApp et Instagram préinstallées.

Les fournisseurs de Smartphones concluent souvent des accords commerciaux pour préinstaller des applications populaires telles que Facebook. Des applications telles que Twitter et Booking.com sont également préinstallées sur les téléphones Huawei sur de nombreux marchés. Twitter Inc a refusé de commenter et Booking Holdings n’a pas répondu à une demande.

La décision prise par Facebook modifie les perspectives de vente de Huawei Technologies Co Ltd, dont le marché des Smartphones est devenu son principal générateur de revenus l’année dernière, alimenté par une forte croissance en Europe et en Asie.

Pour le moment Huawei refuse tout commentaire sur ce sujet.

Google, avait annoncé précédemment qu’il ne fournirait plus de logiciel Android pour les téléphones Huawei après l’expiration d’un délai de 90 jours accordé par le gouvernement américain, en août. Mais le Playstore de Google et toutes les applications Google seront toujours disponibles pour les modèles actuels de téléphones Huawei, y compris ceux qui ne sont pas encore livrés ou même construits.

L’interdiction de Facebook, en revanche, s’applique à tout téléphone Huawei qui n’a pas encore quitté l’usine, selon une personne familière avec l’affaire. Facebook a refusé de commenter quand la suspension a eu lieu.

Les acheteurs de modèles de téléphones Huawei actuels sur lesquels Facebook n’est pas préinstallé seraient tout de même en mesure de le télécharger à partir du Google Playstore. Les futures versions des téléphones Huawei n’auront toutefois pas accès au Google Playstore et à ses applications, à moins que le gouvernement américain ne change d’avis.

Huawei a déclaré qu’il était prêt pour l’action américaine et s’est engagé à éviter toute perturbation. Toutefois, certains clients de magasins en Europe et en Asie ont déclaré à Reuters qu’ils étaient réticents à acheter des téléphones Huawei en raison des incertitudes, et les analystes s’attendent à une chute spectaculaire des ventes de Smartphones Huawei.

Voir aussi:   Huawei vend 51% de ses actions

Reuters 

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plait entrer votre commentaire!
S'il vous plait entrez votre nom ici