Découverte des applications dangereuses dans Google Play Store

0
Découverte des applications dangereuses Google Play Store
Google Play Store

Suite aux récentes découvertes des applications dangereuses faites par les chercheurs en sécurité informatique, Google a procéder récemment à la suppression dans sa boutique Android ,  onze (11) applications contenant des malwares.

« Un malware est un logiciel ou programme malveillant, nuisible, développé dans le but de nuire à un système informatique, sans le consentement de l’utilisateur ».

Alors que le phénomène de cyberattaque augmente de façon exponentielle, le service de distribution numérique développé par Google, dénommé, Google Play Store héberge depuis quelque temps, des applications infectées.

Il ne se passe presque plus une semaine sans qu’on ne découvre des logiciels malveillants dans Google Play Store. C’était déjà le cas avec des faux antivirus capables de voler l’argent de leur victime, le malware capable de s’emparer des crypto-monnaies ou encore celui qui pouvait utiliser le micro d’un smartphone à l’insu des utilisateurs.

Dernièrement, une liste de onze (11) applications malveillantes, contenues  dans des applis météo, des lecteurs QR Code, en passant par des logiciels contenant des applications de prières destinées aux musulmans, ont été retrouvées dans la boutique de Google. Parmi ces applications, on peut citer :

  1. Speed Camera Radar

  2. Al-MoazinLite

  3. Wi-Fi Mouse

  4. QR& Barcode Scanner

  5. QiblaCompass – Ramadan 2022

  6. Simple Weather& Clock Widget

  7. HandcentNext SMS-Text with MMS

  8. Smart Kit 360

  9. Al QuranMP3 – 50 Reciters & Translation Audio

  10. Full QuranMP3 – 50 Languages & Translation Audio

  11. AudiosdroidAudio Studio DAW

Ces différentes applications infectées hébergent des malwares capables de collecter des données personnelles et sensibles de leurs victimes, à savoir : Numéros de téléphone, adresses e-mails, mots de passe, éléments copiés dans le presse-papier, conversations dans les messageries ou encore l’historique des déplacements via la localisation GPS sont autant d’éléments que le logiciel malveillant pouvait compiler.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here