Airtel Africa : la filiale prévoit de lever 194 millions de dollars pour booster ses activités

0
Airtel Africa : la filiale prévoit de lever 194 millions de dollars pour booster ses activités
Airtel Africa

La filiale Afrique de Bharti Airtel prévoit de lever 194 millions de dollars via une dette auprès de la Société financière internationale ( IFC ), la branche de prêt au secteur privé de la Banque mondiale, pour financer les besoins en capex des principales filiales et refinancer les prêts existants.

Le financement par emprunt d’ Airtel Africa Plc comprendra un investissement direct de 150 millions de dollars de l’IFC basée à Washington et une mobilisation supplémentaire de 44 millions de dollars de son programme de portefeuille de co-prêts gérés (MCPP).

Dans une divulgation sur son site Web, IFC a déclaré que l’investissement proposé vise à soutenir l’investissement dans le réseau d’Airtel Africa dans sept filiales ainsi qu’à refinancer ses prêts existants. « IFC soutiendra le projet (Airtel Africa) avec un ensemble de dettes allant jusqu’à 150 millions de dollars sur son propre compte et jusqu’à 44 millions de dollars en mobilisation sur les fonds du MCPP », a déclaré la branche du secteur privé de la Banque mondiale.

Le financement de la SFI soutiendra les besoins d’investissement et de refinancement des prêts d’Airtel Africa dans sept marchés clés : le Kenya, le Tchad, la République démocratique du Congo, Madagascar, le Niger, la République du Congo et la Zambie.

Ces dernières années, Airtel Africa a connu une forte croissance de ses activités.

En juin 2019, il été cotée à la Bourse de Londres et enregistré  une série d’accords totalisant 500 millions de dollars, dans le cadre de monétisation stratégique des actifs et des opportunités d’investissement.

En juillet 2021, Airtel Africa avait signé un accord pour vendre une participation d’environ 7,5 % dans son unité d’argent mobile à Qatar Holding LLC, une filiale de Qatar Investment Authority (QIA), pour environ 200 millions de dollars. L’accord de QIA, en fait, était intervenu quelques mois après la clôture d’une transaction similaire visant à vendre environ 3,75% des parts de son unité d’argent mobile au processeur de paiement mondial Mastercard Inc pour 100 millions de dollars. Et avant l’accord Mastercard, Airtel Africa avait vendu une participation de 7,5% dans son activité d’argent mobile à la société américaine de capital-investissement TPG pour 200 millions de dollars.

L’activité Afrique d’Airtel a enregistré un bénéfice net de 180 millions de dollars au troisième trimestre fiscal, un bond de 54 % en glissement annuel, mais une baisse séquentielle de 6,25 % en raison de la hausse des coûts financiers, alors même que les ajouts de clients ainsi que les revenus des données et de l’argent mobile ont augmenté. Son chiffre d’affaires pour le trimestre se terminant en décembre a augmenté de 18 % en glissement annuel et de 5,1 % en séquentiel pour atteindre 1,219 milliard de dollars.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here