WhatsApp opte pour des nouvelles règles d’utilisation à compter du 8 février.

0
WhatsApp opte pour des nouvelles règles d’utilisation à compter du février.

A compter du 8 février, WhatsApp la plateforme de messagerie instantanée opte pour des nouvelles règles de politique de confidentialité.

D’après ces règles, les utilisateurs en dehors de l’Europe doivent obligatoirement partager certaines données avec Facebook s’ils souhaitent continuer l’utilisation de la messagerie. Parmi les données, on distingue les informations de profil (nom, prénom, numéro de téléphone), adresse IP et des données relatives aux transactions.
Racheté en 2014 par le Facebook pour un montant de 22 milliards de dollars, WhatsApp compte aujourd’hui près de 2 milliards d’utilisateurs et fait partie des applications de messagerie instantanée les plus utilisées dans le monde.
Selon Facebook, cette mesure vise à améliorer la rentabilité de WhatsApp, puisque la configuration actuelle de l’application ne permet pas de tirer profil sur la publicité ciblée. La maison mère compte en faire un outil de communication centrale pour gérer les relations entre les marques et les consommateurs, de la communication aux transactions à l’image de We Chat.
Depuis cette annonce, les utilisateurs ayant accepté ces nouvelles règles sans avoir lu en détail les changements, qualifient l’acte comme un consentement forcé.
Plusieurs utilisateurs se demandent si, finalement l’heure n’est pas venue pour migrer vers d’autres plateformes sécurisées, comme Signal ou Telegram, qui permettent également de chiffrer des messages et des appels audio ou vidéo sans soumettre les données de leurs utilisateurs à de tels traitements.

 

Voir aussi : WhatsApp sommé d’arrêter le partage de données avec Facebook

 

 

 

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plait entrer votre commentaire!
S'il vous plait entrez votre nom ici