Smart Africa : démarrage des travaux d’interconnexions entre la Guinée et ces pays voisins.

0
Moustapha Mamy DIABY

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet Smart Africa relatif à l’interconnexion des pays ouest africains, une rencontre s’est tenue ce vendredi 5 Avril dans la salle de conférence du Ministère de Postes Télécommunications et de l’Economie Numérique.

Sous la présidence du Ministre Moustapha Mamy Diaby, cette rencontre a regroupée, le Directeur Général du Secrétariat Exécutif de Smart Africa Lancina Koné, le Ministre de la Communication et de l’information de la Sierre Leone   Mohamed Rahamane Swaray et le représentant Groupe TATA Communication, partenaire technique du Projet Smart Africa.

L’objectif de cette rencontre est de définir un calendrier d’exécution comportant les mécanismes de mise en œuvre de l’interconnexion entre la Guinée et ces différents pays limitrophes en générale et plus particulièrement entre la Guinée et la Sierra Leone d’une part et d’autre part entre la Guinée et le Mali à travers la fibre optique du backbone national de la Guinée.

Ce Projet d’interconnexion initié par Smart Africa comprend dans son ensemble plusieurs phases et  répartie dans les différentes régions de l’Afrique à savoir la région de l’Afrique du nord, de l’Afrique centrale, de l’Afrique australe  et de la région Ouest Africaine.

Dans les recommandations de la mise en œuvre du projet, la première phase du devait commencer par la région de l’Afrique de l’ouest.

Nous nous sommes entendu que la première phase commence en Afrique de l’Ouest, compte tenue que cette région bénéficie un certains nombres d’instruments relatif à la libre circulation des personnes et de leur biens et  un certains nombres d’instruments économiques a déclaré le ministre Diaby.

Dans cette phase,  il est prévue d’interconnecter les 16 pays de l’Afrique de l’Ouest dont  15 pays de la CEDEAO plus la Mauritanie.

Dans la faisabilité de cette phase, la République de Guinée a été choisi comme point de départ des travaux,   elle sera interconnectée à travers son backbone avec la Sierra Leone et le Mali respectivement sur 37 Km et de 100 Km de tronçons de fibre optique.

Le Ministre Diaby a indiqué par la suite qu’il a été décidé de confier à la République de Guinée le volet relatif à l’interconnexion des pays. Ce que implique d’identifier les partenaires, et les mécanismes de mobilisation des ressources nécessaire à la mise en œuvre.

C’est dans cette optique que le groupe TATA Communication a été choisi comme partenaire technique du projet. Après les études préliminaires effectuées, le Groupe TATA participera à la mise en œuvre de l’ensemble du projet.

DG smart Africa & Group TATA Com
Lancina KONE DG Smart Africa et Singh Group TATA

Le Directeur exécutif de Smart Africa a souligné dans sa déclaration que le projet de connectivité intra africain des pays membres et non membres de Smart Africa a pour objectif de réduire le coût de communications et des données par nos concitoyens, dont le coût est considéré aujourd’hui très exorbitant. Il a ensuite indiqué que les travaux d’interconnexion entre la Guinée et la Sierra Leone, la Guinée et le Mali doivent commencer avant le Sommet « Transform Africa 2019 » qui se tiendra à kigali, Rwanda entre 14 au 17 mai 2019.

Selon le planning  de cette première phase du projet, l’interconnexion de sept (7) pays de l’Afrique de l’ouest sera  effective dans  six mois.

Voir aussi : Smart Africa : Lacina Koné désigné nouveau Directeur Général

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plait entrer votre commentaire!
S'il vous plait entrez votre nom ici