Pourquoi Elon Musk a-t-il renoncé au rachat de la plate-forme Twitter ?

0
Elon Musk

Le milliardaire américain Elon Musk a décidé de mettre fin à son projet de rachat de la plate-forme Twitter, qu’est  ce qui explique cette démission ? 

Dans une lettre publiée par la Securities and Exchange Commission, l’organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers, les avocats de E. Musk assurent que le réseau social n’a pas respecté les engagements pris dans l’accord, en ne donnant pas toutes les informations demandées sur le nombre de faux comptes et les spams.

«Twitter n’a pas respecté de multiples clauses de l’accord et semble avoir donné des informations fausses et trompeuses sur lesquelles E. Musk s’est basé pour s’engager dans l’accord d’acquisition », affirme la lettre officielle, qui évoque également des licenciements récents de salariés de Twitter et le gel des recrutements.

Après le dépôt de son offre d’achat, E. Musk, qui devait acquérir le réseau social pour 44 milliards de dollars (plus de 43 milliards d’euros), avait déjà annoncé avoir des doutes sur la sincérité d’un certain nombre d’indicateurs statistiques publiés par Twitter, dont ceux sur les spams, les faux comptes (inférieures à 5%) et les moyens mis en place pour en limiter la prolifération.

Au début de juin, le conseil d’administration du groupe avait accepté de permettre à M. Musk l’accès à toutes les données  pour répondre aux différentes interrogations, suite au menaces de Elon Musk de retirer son offre.

Par la suite E. Musk et son équipe ont donc entrepris d’analyser ces données brutes pour déterminer si le pourcentage de faux comptes représente réellement moins de 5 % des utilisateurs actifs quotidiens de Twitter.

En mettant fin à son engagement de racheter Twitter, E. Musk s’expose à des poursuites judiciaires importantes. Les deux parties se sont engagées à verser une indemnité de rupture pouvant aller jusqu’à 1 milliard de dollars dans certaines circonstances.

Le président du conseil d’administration de Twitter, Bret Taylor, a ainsi affirmé, dès vendredi, que l’entreprise allait engager une action en justice pour « faire respecter l’accord » de rachat.

« Le conseil d’administration de Twitter est déterminé à conclure la transaction au prix et aux termes convenus avec E. Musk », a assuré M. Taylor dans un tweet, précisant que le conseil était « confiant » dans sa chance de l’emporter devant les tribunaux.

Source : le monde

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here