l’UIT indique que 73 % de la population mondiale âgée de plus de 10 ans possède un téléphone portable en 2022.

0

Le  rapport annuel sur la connectivité mondiale,  intitulé « Faits et chiffres 2022 », de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT),  révèle  que 73 % de la population mondiale âgée de plus de 10 ans possède un téléphone portable en 2022. Le coût des services Internet a légèrement baissé dans le monde pendant cette même période.

L’Internet est peut-être plus abordable dans l’ensemble, mais pour des milliards de personnes dans le monde, il est toujours aussi hors de portée », a déclaré le Secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao.

En  début d’année, l’UIT a signalé que 2,7 milliards de personnes, soit environ un tiers de la population mondiale, ne sont toujours pas connectées à Internet. Bien que ce chiffre se soit amélioré par rapport à 2021, il montre qu’il s’est stabilisé par rapport aux fortes améliorations de la connectivité qui ont eu lieu au début et au pic de la pandémie de COVID-19.

Le rapport indique que le prix médian mondial des services mobiles à large bande est passé de 1,9 % à 1,5 % du revenu national brut (RNB) moyen par habitant. Le haut débit mobile permet aux utilisateurs d’accéder à Internet à partir d’un smartphone. L’abordabilité de ce service est devenue une référence pour l’utilisation mondiale d’Internet, car il offre un accès relativement peu coûteux par rapport au service Internet fixe.

Un forfait de données mobiles de base dans ces pays coûte en moyenne 9 % du revenu moyen. Cela représente une légère diminution par rapport à 2021, mais cela reste plusieurs fois supérieur au coût de services similaires dans les pays à revenu élevé. Le résultat est que ceux qui peuvent le moins s’offrir le service à large bande – et qui pourraient en bénéficier le plus – paient les montants les plus élevés en termes relatifs.

Début 2022, l’UIT et le Bureau des TIC du Secrétaire général des Nations Unies ont annoncé des objectifs ambitieux pour une connectivité numérique universelle et significative à atteindre d’ici 2030. L’abordabilité, définie comme un accès haut débit à moins de 2 % du RNB mensuel par personne, a été identifiée comme une priorité absolue pour garantir que chacun puisse tirer le meilleur parti de sa connexion.

Parmi les économies pour lesquelles des données sont disponibles pour 2021 et 2022, un plus grand nombre de pays ont atteint l’objectif d’accessibilité financière de 2 % en 2022 pour les différents types de services.

Bien que les femmes représentent près de la moitié de la population mondiale, 259 millions de femmes de moins que les hommes ont accès à Internet :  63 % des femmes utilisent Internet en 2022, contre 69 % des hommes . L’écart entre les sexes est encore plus préoccupant dans les pays à faible revenu où 21 % des femmes sont en ligne contre 32 % des hommes, un chiffre qui ne s’est pas amélioré depuis 2019.​

Dans l’ensemble, le monde s’est rapproché de la parité entre les sexes au cours des trois dernières années. La parité hommes-femmes est définie lorsque le pourcentage de femmes parmi les internautes divisé par le pourcentage d’hommes est compris entre 0,98 et 1,02. Le score de parité entre les sexes est passé de 0,90 en 2019 à 0,92 en 2022.

En général, les régions où l’utilisation d’Internet est la plus élevée ont également les scores de parité entre les sexes les plus élevés. À l’inverse, bon nombre des économies les moins développées et vulnérables du monde présentent une faible utilisation d’Internet, un faible score de parité entre les sexes et des progrès limités vers la parité entre les sexes au cours des trois dernières années.

Pour la première fois, l’étude de l’UIT présente des estimations mondiales et régionales de la possession de téléphones portables, révélant que près des trois quarts de la population mondiale âgée de 10 ans et plus possèdent un téléphone portable en 2022. Les téléphones portables sont la passerelle la plus courante vers l’utilisation d’Internet, le pourcentage de possession servant d’indicateur de disponibilité et d’accès à Internet.

La possession de téléphones portables reste toutefois supérieure à l’utilisation d’Internet, en particulier dans les pays à faible revenu. Le recours au service cellulaire mobile pourrait être une indication supplémentaire de l’impact des coûts, les prix globaux du service uniquement cellulaire étant moins chers que ceux du haut débit.

Le rapport indique aussi que  les jeunes âgés de 15 à 24 ans sont le moteur de la connectivité, 75 % des jeunes dans le monde étant désormais en mesure d’utiliser Internet, contre 72 % en 2021. L’utilisation dans le reste de la population est estimée à 65 % .

L’universalité, définie comme plus de 95 % d’utilisation d’Internet, a déjà été atteinte chez les jeunes de 15 à 24 ans dans les économies à revenu élevé et intermédiaire supérieur. Les économies à faible revenu présentent le plus grand écart entre les générations, avec 39 % des jeunes utilisant Internet, contre seulement 23 % du reste de la population.

En conclusion, le rapport note que les abonnements au large bande mobile continue de croître rapidement et se rapprochent des taux d’abonnement au cellulaire mobile, qui plafonnent. Les abonnements au haut débit fixe continuent également de croître régulièrement, mais de faibles compétences numériques restent un obstacle qui empêche les individus de réaliser pleinement les avantages d’être en ligne, tout en limitant leur capacité à éviter ses dangers.

Une analyse détaillée aux niveaux mondial, régional et national pour cinq plans tarifaires suivis par l’UIT, ainsi que l’ensemble complet de données nationales 2022 sur les prix des TIC, seront publiées en 2023.

Source :  UIT 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here