Guinée : absence d’infrastructures de redondance du trafic internet et des communications internationales

0
Guinée : absence d'infrastructures de redondance du trafic internet et des communications internationales
La  Guinée fait face  à ce jour à un manque   d’infrastructures  de redondance pour l’acheminement de son trafic internet et ces  communications internationales. À part du câble sous-marin ACE ( Africa Coast To Europe), le pays  ne dispose pas d’autres voies de débordements pour son trafic ( Voies et données).
C’est le constat  faite suite à l’intervention de ce jeudi 19 mars, du Directeur Général de la GUILAB (Guinéenne de Large Bande), Opérateur d’infrastructures de télécommunications de Guinée,  Entreprise nationale en charge de la gestion du câble sous-marin ACE,  dans l’émission des Grandes Gueules   de la Radio Espace.
Moise Koulibaly, DG de GUILAB, a indiqué que les travaux de maintenances et de mise à niveau  en cours sur le câble sous-marin ACE vont impacter dans les jours à venir,  à savoir les 21 et 22 mars 2020, sur les services de communications internationales et du trafic internet.
Le démarrage  des travaux de mise à niveaux  depuis le 17 mars doivent se poursuivre jusqu’au 22 mars 2020. Dans la phase d’installation des cartes (Transpondeurs), aucun impact sur le trafic ne sera enregistré. Par compte la phase d’activation des logiciels prévue du 21 mars à 01h du matin jusqu’à 13h et qui pourrait  s’étendre jusqu’au 22 mars 2020, connaitra une interruption des services souligne le DG de GUILAB.
Pour justifier ce dysfonctionnement, Moïse Koulibaly précise que c’est pour pallier aux problèmes de congestions et à la demande de capacités exprimée par les opérateurs, qu’il a été décidé de procéder à une mise à niveau. Il indique ensuite que depuis l’année dernière, ces travaux ont été programmés pour le premier trimestre 2020 par ALCATEL.
L’analyse de cette déclaration de Monsieur Koulibaly  montre qu’en cas de coupure ou d’autres défaillances enregistrées sur le câble ACE, le trafic internet et ces communications internationales de la Guinée  seront fortement affectés. Pendant cette période, la Guinée, la Sierra Leone et la Gambie seront les seuls pays membre du  consortium du câble sous-marin ACE à être affecté par cette interruption de trafic;  Ces 3 pays ne disposent  aucune  voies de débordements.
Avant l’interconnexion sur le câble sous-marin ACE, tous les opérateurs de téléphonies et fournisseurs d’accès en Guinée disposaient des antennes VSAT. L’avènement du câble sous-marin ACE, le coût élevé du segment spécial par Intelsat et la redevance de l’ARPT ont conduit ces opérateurs à abandonner leurs infrastructures VSAT en faveur du câble sous-marin ACE.
Il est à rappeler que le Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique en Guinée, Moustapha Mamy DIABY, avait indiqué lors de la présentation du rapport d’Évolution des secteurs de 2011 à 2018, le 21 janvier 2019, qu’ il est prévue une Interconnexion directe entre la  Guinée et  6 pays limitrophes, et la construction d’un deuxième câble sous-marin.

 

Source : Tic-guinee

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plait entrer votre commentaire!
S'il vous plait entrez votre nom ici