Etats-Unis Vs Iran : début d’une guerre informatique

0
Etats-Unis Vs IRAN : début d'une guerre informatique

L’Iran répond aux attaques américaines en utilisant son savoir-faire en matière de guerre informatique.

Le programme Federal Depository Library , est mis à la disposition des citoyens américains pour consulter les publications du gouvernement fédéral . Comme l’ensemble des infrastructures américaines, ce site est concerné par la menace iranienne depuis que Donald Trump a ordonné l’assassinat du général Soleimani.
Justement, ce week-end a été compliqué pour les responsables du site web du Federal Depository Library Program. Ce dernier a été victime d’un piratage symbolique. Cette cyberattaque revendiquée par un groupe iranien a réussi à pénétrer l’infrastructure du site pour afficher une image représentant Donald Trump se faisant frapper au visage.
Dimanche matin, le site du Federal Depository Library Program était en maintenance afin de réparer les dommages causés par cette attaque. En plus de cette image s’adressant directement au président américain, la balise meta description a elle aussi été visée, elle affichait « In the name of god. >>>>> Hacked By Iran Cyber Security Group HackerS … ;)<<<<<. This is only small part of Iran’s cyber ability ! We’re always ready. »
À en croire les dires des assaillants, ce n’est qu’une infime partie de ce que l’Iran est capable de faire en termes de cyberattaque. Il ne s’agit que d’un simple avertissement sans gravité, cependant, ce conflit est susceptible de s’accentuer au fil des jours et les attaques virtuelles devraient s’intensifier.
Des experts en cybersécurité expliquent que l’Iran a renforcé ses compétences en guerre informatique après avoir fait face à une cyberattaque en 2010 contre ses installations nucléaires. Aujourd’hui, l’ennemi numéro un des États-Unis est un redoutable adversaire avec une véritable armée de hackers qui testent en permanence les systèmes de sécurité des infrastructures américaines. Cependant, les États-Unis restent confiants et se disent prêts à se défendre en cas d’attaque plus grave.

 

Source : pressecitron

 

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plait entrer votre commentaire!
S'il vous plait entrez votre nom ici