Afrique Centrale : construction d’un câble sous-marin de 500 km  pour améliorer l’échange de trafic Internet et l’éfficacité économique.

0

Selon un rapport de la Banque Mondiale sur l’économie numérique, les pays de l’Afrique Centrale, notamment le Cameroun, le Gabon, la République du Congo et la Guinée Équatoriale, un câble sous-marin de 500 Km, rapporte  le site InvestirauCameroun.

La construction de cette infrastructure vise d’une part à assurer l’échange de trafic Internet et d’autre part à atteindre l’efficacité économique en commercialisant ses capacités internationales auprès des pays voisins.

Ce projet permettra enfin de développer une infrastructure de peering (IXP) qui contribuera à améliorer la qualité des services en ligne, particulièrement les services d’e-gouvernement, au niveau local et régional dans ces différents pays.

Concernant le projet,  l’interconnexion physique avec le Congo est devenue opérationnelle en mai 2019, mais n’a pas encore été commercialisée, sous réserve de l’approbation des régulateurs nationaux des deux pays. Pour ce qui est de l’interconnexion physique avec le Cameroun et la Guinée équatoriale,  elle est prévue à partir de septembre 2020, sous réserve de la signature d’un protocole d’accord qui doit fixer  des règles d’interconnexion, indique le rapport de la Banque Mondiale.

 

 

Please follow and like us:
Pin Share

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici