Une étude de IDATE DigiWorld révèle que l’Afrique compte plus d’un milliard d’abonnements mobiles.

0
Publication de IDATE DigiWorld
IDATE DigiWorld

Dévoilée ce 8 octobre à l’occasion du Nouveau Sommet Afrique-France, une nouvelle étude révèle que l’Afrique compte plus d’un milliard d’abonnements mobiles. Mais le continent souffre du manque d’infrastructures réseaux pour soutenir cette envolée des usages télécoms, nous rappelant l’urgence de mettre en place une plus grande coopération entre l’Afrique et l’Europe, conclut le rapport.

Si la pandémie de Covid-19 a évidemment freiné les développements de l’économie africaine, la crise sanitaire a également contribué à accélérer la transformation numérique du continent, indique en préambule la nouvelle publication du groupe de réflexion européen IDATE DigiWorld

Et dans ce paysage contrasté de la Tech africaine, le smartphone est devenu le fer de lance du développement économique avec 1,3 milliard d’abonnements mobiles permettant à l’aide d’applications de se connecter à internet. L’Afrique en a fait depuis longtemps la démonstration en devenant le champion du monde des services bancaires par mobile, et la région subsaharienne représente, à elle seule, les deux tiers des transactions mondiales réalisées à partir d’un mobile.

Mais ces chiffres, qui mettent en évidence l’adoption rapide des applications numériques par les populations, démontrent aussi la faiblesse des investissements de la part de la communauté internationale pour permettre à l’Afrique de passer au tout numérique, analyse Jacques Moulin, directeur général de l’IDATE.

« L’évolution vers le tout numérique en Afrique est en cours, on a connu et on connaît encore le boom du mobile-money, explique-t-il. Un succès qui nous permet de constater que le continent africain est le deuxième marché de la téléphonie mobile. Aujourd’hui, il n’est plus possible de parler de l’économie africaine sans évoquer des évolutions du numérique, mais il n’est pas possible non plus de parler des enjeux de l’Afrique et notamment du développement du continent sans considérer les défis qui l’attendent en cette période post-Covid. Le continent se retrouve devant la nécessité d’accélérer ses plans d’investissements, tant en termes d’infrastructures mais aussi en termes des usages des technologies et d’accompagnement des nouveaux utilisateurs de mobiles en développant des programmes d’inclusions pour les populations, c’est-à-dire en clair, d’assurer leur formation aux usages du numérique ».

Le développement du numérique est incontournable pour une Afrique digitale
Selon le nouveau rapport de l’IDATE, l’inclusion numérique doit être considérée comme le pilier pour le développement économique en cours des pays africains. C’est la raison pour laquelle l’Union africaine a fait de l’inclusion un des principes directeurs de sa stratégie de transformation numérique en Afrique pour la période 2020-2030.

Pour l’instant, la plupart des innovations se concentrent dans l’élaboration de services en ligne et d’applications pour mobiles, dans les domaines de la santé, de l’énergie, des transports, de l’agriculture et de l’inclusion financière des populations, avec toutefois la volonté affichée des décideurs africains de favoriser l’accès des femmes à l’entrepreneuriat.

Source : RFI 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here