Le gouvernement Tchadien supprime les 18% des droits d’accise sur les Télécommunications

0
Le gouvernement Tchadien supprime les 18% des droits d'accise sur les Télécommunications

La décision du gouvernement de supprimer les 18% d’accise supportés par les fournisseurs de services de télécommunications,  vient d’avoir une  répercussion  sur  le coût des services internet au Tchad.

La loi des finances adoptée le 30 décembre 2019   a permit à  l’Agence de régulation des communications et des postes électroniques (ARCEP), de  faire pression sur les opérateurs de télécommunications pour réduire leurs tarifs des services Internet.
A cet effet, les opérateurs Airtel et Tigo viennent d’appliquer des nouveaux tarifs :
  • Airtel a réduit le coût de 200 Mo de 500 FCFA à 400 FCFA (l’opérateur a également réduit les coûts de ses plans de données 4Gb et 7Gb).
  • Pour Tigo,   50 Mo coûte désormais 150 FCFA au lieu de 200 FCFA ; 500 Mo est passé de 1000 FCFA à 845 FCFA.
La GSM Association (GSMA), qui continue de plaider pour la réforme de la taxe sur les télécommunications dans plusieurs pays africains, a noté que la suppression des accises et la baisse des prix d’Internet pourraient dynamiser le marché tchadien, qui continue d’être affecté par plusieurs défis.
Dans son rapport sur l’inclusion numérique et la fiscalité du secteur mobile au Tchad, la GSMA a souligné que plus des deux tiers des Tchadiens n’étaient toujours pas connectés aux services mobiles et que la pénétration du mobile était en retard par rapport aux nombreux pays africains. Le taux de pénétration de réseaux mobiles à large bande notamment celui du 3G est estimé à 2%, et que l’utilisation d’Internet est la plus faible parmi les pays qui ont le même PIB par habitant.
« L’abordabilité des services mobiles est un obstacle majeur à l’augmentation de la pénétration et de l’utilisation. Les coûts élevés peuvent être un problème particulier pour les plus pauvres de la société Tchadienne, pour qui les coûts correspondent à 87% du revenu mensuel, sans compter le coût d’achat du combiné », a souligné le rapport.
Malgré cette  baisse, on constate que le tarif des services internet au Tchad reste toujours  au-dessus des autres pays de leur sous-région.
Pour Mobile Broadband Pricing, le Tchad a les tarifs des services internet les plus chers des pays de leur région.

Source : tic-guinée & afrique-centrale

 

 

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plait entrer votre commentaire!
S'il vous plait entrez votre nom ici