La HAC se dote d’un système de monitoring

0

Pour relever le défi de la régulation des médias en République de Guinée, la Haute Autorité de Communication (HAC) vient de se doter d’un outil de contrôle et de supervision  en temps réel des contenus diffusés et des publications.

C’est en marge de l’événement des journées portes ouvertes sur la Haute Autorité de Communication démarrée ce mercredi 22 mai, que cette  plate forme dénommée SYSMAPI (Système de monitoring audiovisuel par internet) a été présenté au public.

Selon son concepteur Mamady KEITA commissaire à la HAC, “Nous totalisons pratiquement 63 radios qui sont écoutés 24h/24, 7 jours/7. Les informations  recueillies  sont traitées et stockées par seconde, par minute, par heure, par mois  et par an». Les sept télévisions basées à Conakry et à Kankan (Fasso TV) sont également suivis par la plateforme”.

Outre le suivi des Radios et Télévisions nationales, SYSMAPI dispose aussi  des facilités  de contrôle des médias sociaux et ceux en ligne.

Intervenant pour la circonstance,   Madame Martine CONDE,   présidente de la dite institution,   a indiqué les difficultés rencontrées par son institution  en ces termes: “Avec le développement des technologies numériques, la mission du régulateur des médias devient plus complexe. En plus des médias traditionnels, il faut veiller sur le contenu diffusé en ligne. A cela s’ajoute la diffusion en permanence des fausses nouvelles sur les médias sociaux”.

“Ce nouveau système nous permet de suivre en temps réel les radios et télévisions et d’enregistrer les contenus diffusés et de les conserver. Ce dispositif est renforcé par la création il y a deux ans des points focaux dans les régions administrative, a t-elle ajoutée”.

Pour bon nombre d’observateurs, les hommes des médias et internautes sont maintenant prévenus.

Mouctar SYLLA

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plait entrer votre commentaire!
S'il vous plait entrez votre nom ici