Guinée : les Conseillers du CNT ratifient des accords-cadres pour le financement du PAAEG

0

Ce vendredi 14 juillet 2023, les conseillers du CNT (Conseil National de la Transition) ont procédé à l’autorisation de ratification des accords-cadres et du mandat (financement et vente à tempérament) entre la République de Guinée et la Banque islamique de développement (BID). Ces accords, signés le 12 mai 2023 pour un montant de 90 millions de dollars américains, permettent de financer le Projet d’Amélioration de l’Accès à l’Electricité en Guinée (PAAEG).

Cet accord de financement, conforme aux principes de la Charia, est composé d’un accord-cadre et d’un accord-mandat, et est mis à la disposition de la Guinée, selon les conditions suivantes : la durée du prêt est de 20 ans, à compter de la date du premier décaissement jusqu’à la date d’échéance du dernier paiement, comprenant une période de remboursement du prix de vente de 16 ans après une période de grâce de quatre ans. Le prix de vente sera calculé à la fin de la période de grâce sur la base du coût total du financement, auquel s’ajoute une marge bénéficiaire équivalente au taux SOFR 10 ans Mid-Swap, plus 210 points de base par an. Le coût total de financement sera déterminé à la fin de la période de grâce ou, le cas échéant, à la date de la vente, sur la base de la totalité des décaissements effectués, plus un taux flottant équivalant à SOFR 6 mois, majoré de 210 points de base, indique Madame Fatima Camara, rapporteure de la Commission du Plan, des Affaires Financières et du Contrôle Budgétaire.

L’objectif du Projet PAAEG, dans ses différentes composantes, vise à contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la population guinéenne en facilitant l’accès à des services énergétiques fiables et durables pour les ménages, les services sociaux de base et les entreprises. Le projet vise aussi  à renforcer les capacités des acteurs publics du sous-secteur de l’électricité, notamment le Ministère de l’Énergie et de l’Électricité de Guinée (EDG). Plus précisément, dans les localités couvertes par le financement de la BID, le projet permettra de connecter 61 862 clients au réseau et d’améliorer la performance globale d’EDG en réduisant le taux de perte globale de 35% à 15%.

L’étendue du projet à financer par la BID comprend les composantes clés suivantes :
1. Expansion et réhabilitation des réseaux de distribution d’électricité : Cette composante englobe l’extension du réseau de distribution à moyenne tension (MT) et basse tension (BT) ainsi que le raccordement des clients,
2. L’extension du réseau implique la construction de lignes MT, BT et de poteaux d’éclairage public, ainsi que l’installation de postes MT/BT d’une capacité de 100 kVA, 160 kVA, 250 kVA, 400 kVA et 630 kVA.
3. Acquisition et installation d’équipements de dérivation, d’accessoires associés et de compteurs prépayés : Cette composante concerne l’acquisition et l’installation d’équipements tels que les dispositifs de dérivation, les accessoires connexes et les compteurs à prépaiement.

Ce projet comprend cinq axes majeurs, à savoir : l’expansion et la réhabilitation des réseaux de distribution d’électricité, les services de consultants, l’appui institutionnel à l’unité de gestion du projet (UGP), l’audit financier et environnemental, ainsi qu’une composante d’intervention d’urgence (CERC).

À la fin du projet, environ 41 localités près de la préfecture de Siguiri seront électrifiées, de même que 46 autres localités voisines de la préfecture de Kankan, ainsi que la ville de Télimélé et 15 localités proches de cette préfecture.

Dans toutes ces localités, le projet prendra en compte l’éclairage public.

Please follow and like us:
Pin Share

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici