Ethiopie : modification de la loi sur les services financiers mobiles

0
Ethiopie : modification de la loi sur les services financiers mobiles

L’Éthiopie aurait commencé  à amender  sa législation nationale  en matières des services financiers mobiles.

Cette réforme a pour but d’ouvrir la voie au lancement à l’opérateur Safaricom pour son service d M-PESA, sur le marché éthiopien de 110 millions d’habitants, pratiquement inexploité.

La Banque Nationale d’Éthiopie (NBE) a rédigé un projet de loi qui permettra aux investisseurs étrangers de lancer et d’exploiter des services d’argent mobile dans le pays, laissant la place à des entreprises comme Safaricom, qui prévoit de commencer ses opérations en Éthiopie dans l’année.

L’année dernière, un consortium dirigé par Safaricom et Vodafone a obtenu la toute première licence privée de téléphonie mobile en Éthiopie pour 850 millions de dollars, mais l’accord n’incluait ni n’autorisait les services financiers mobiles comme M-PESA.

Selon Business Daily Afrique, la NBE prévoit maintenant de modifier cela et de supprimer le dernier obstacle juridique restant à Safaricom pour lancer M-PESA dans le pays par le biais du nouveau projet de loi rendu public la semaine dernière.

Le projet de loi comprend la clause selon laquelle « les ressortissants étrangers peuvent être autorisés à investir dans un émetteur d’instruments de paiement ou dans une entreprise d’opérateur de système de paiement, ou à créer une filiale qui doit être agréée en tant qu’émetteur d’instruments de paiement ou opérateur de système de paiement ».

« Jusqu’à présent, aucune loi n’autorise les opérateurs étrangers comme M-PESA à acquérir une licence en Éthiopie », a déclaré Marta Hailemariam, responsable du règlement des paiements chez NBE.

Hailemariam continue de dire que si le nouvel amendement est approuvé, il « permettra à M-Pesa d’obtenir une licence en Éthiopie ».

Safaricom lançant M-PESA en Ethiopie serait un coup majeur pour les télécoms kenyans. L’entreprise est particulièrement attirée par le potentiel de croissance qu’offre l’énorme population éthiopienne, la deuxième d’Afrique derrière le Nigeria. Les 114,1 millions d’habitants du pays n’ont actuellement qu’un taux de pénétration de la téléphonie mobile de 51,4 %.

Le peuple éthiopien est également avide de services financiers mobiles. L’entreprise publique Ethio Telecom a lancé l’année dernière son propre service de fintech mobile appelé Telebirr, qui a attiré quatre millions d’utilisateurs en quelques semaines. M-PESA de Safaricom est, par la taille même de sa base d’utilisateurs (plus de 50 millions), la plateforme de financement mobile la plus populaire du continent.

Maintenant que le gouvernement éthiopien fait place à Safaricom et que le peuple éthiopien est prêt et disposé à adopter la finance mobile, Safaricom pourrait bien avoir son gâteau et le manger aussi.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here