EDG : vers l’augmentation du prix au kWh

0
Les travailleurs de la Société d'Electricité De Guinée lancent un préavis grève

Alpha Abdoulaye Diallo, Directeur de publication de l’hebdomadaire Guinéen, le Populaire, était l’invité de l’édition 7h 30 du journal RFI de ce matin.

Alpha Abdoulaye a mentionné dans son intervention que le gouvernement se prépare à réduire la subvention de la fourniture de l’électricité et du carburant.

 Dans ces commentaires, Alpha Abdoulaye à mentionner qu’une équipe de techniciens est à pied d’œuvre pour la mise en œuvre des recommandations de FMI, qui estime que pour la mobilisation des ressources et des recettes fiscales, le gouvernement doit mettre fin ou réduire considérablement la subvention de l’électricité et du carburant avant la fin de ce premier trimestre 2019.

Selon toujours ces propos, le ministre des finances Mamady CAMARA et son homologue des Hydrocarbures Zakariaou KOULIBALY ont défendu que l’augmentation des prix du courant et du carburant à la pompe ne serait qu’une question de jours.

Resté quasiment stable, c’est la première fois depuis près d’une décennie que le prix du Kilowatt/heure connaîtra une augmentation chez les consommateurs en Guinée.

En République de Guinée le coût de production de l’électricité est de     1 400 GNF Kilowatt/heure, tandis que le prix de vente aux consommateurs est fixé à 700 GNF par Kilowatt/heure, ce qui revient à la moitié du coût de production. C’est pour combler ce gap que les autorités guinéennes justifient cette augmentation.

L’objectif pour le gouvernement est de permettre à l’entreprise nationale d’Electricité, EDG qui est gérée par la compagnie Française   VIOLIA CEREKAL,  d’avoir les moyens nécessaires pour mettre fin aux délestages qui sont  souvent à l’origine des émeutes en Guinée.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plait entrer votre commentaire!
S'il vous plait entrez votre nom ici