Présentation du projet de budget 2019 du Ministère des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique

0
20

Le Ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie numérique Moustapha Mamy DIABY était face aux députés ce mercredi 12 décembre 2018 pour défendre le budget pour l’exercice 2019 de son département.

Voici le contenu de son discours :

Monsieur le Président de l’assemblée Nationale,
Mesdames et Messieurs les Honorables Députés,
Monsieur le Ministre Conseiller en charge des relations avec les institutions républicaines,
Mesdames et Messieurs.

C’est pour moi un honneur de m’adresser à votre auguste Assemblée en ce jour mercredi 12 décembre 2019, à l’occasion de cette session consacrée à la loi des finances initiale, Exercice 2019.

Je saisis cette opportunité pour vous transmettre les salutations chaleureuses de l’ensemble des travailleurs du Ministère en charge des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique. Par la même occasion, je vous prie de bien vouloir accepter de recevoir, les vœux anticipés de bonheur, de santé, de réussite et de prospérité pour l’année 2019, que je formule pour vous-même Monsieur le Président, à tous les Honorables Députés et à vos familles respectives.

Je voudrais également réaffirmer ma ferme volonté et celle de mes collaborateurs, de contribuer, à travers la mission qui est la nôtre, au développement harmonieux et durable de notre pays.

Monsieur le Président,
Honorables Députés,

La mission du Ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique est de favoriser le développement de l’écosystème du numérique pour faire des TIC une locomotive du développement économique et social de la Guinée.

Pour se faire, nous avons identifié trois grands piliers d’interventions dans notre document de politique et de stratégie nationale de développement des TIC et de l’économie numérique, 2016-2020:

1. La gouvernance :

Créer les conditions de développement de l’économie numérique à travers des réformes institutionnelles adaptées, la mise en place d’un cadre règlementaire transparent et d’un arsenal juridique pour un meilleur encadrement de l’usage des réseaux et la protection des citoyens.

2. La Connectivité

Développer la connectivité et les services numériques sur tout le territoire à travers la construction d’infrastructures, la promotion de l’accès et réduire la fracture numérique entre zones rurales et urbaines.

3. Les TIC pour le développement (ICT4D)

Mettre les TIC au service du développement économique et social par la promotion de la gouvernance électronique (e-gouvernement), l’amélioration des services sociaux (e-santé, e-éducation, etc.) et le développement d’applications et contenus adaptés à notre société et à notre économie.

Chacun de ces piliers est décliné entre des objectifs clairs et précis.

Honorables Députés,
Mesdames et Messieurs,

Pour l’année 2018, malgré la très faible allocation budgétaire au titre des investissements, on a obtenu des résultats encourageants dont les plus significatifs sont les suivants:

– Un premier point d’échange internet (IXP) est opérationnel depuis le 10 Octobre 2018. Cette infrastructure permet une interconnexion directe des fournisseurs de service Internet en Guinée pour accroître la fluidité, réduire les délais, améliorer la qualité et réduire les coûts.
Les travaux de construction du second point d’échange internet (IXP)devant servir de backup sont en phase terminale, avec l’appui de l’Union Africaine.

– Le déploiement du Backbone National à fibre optique est réalisé à plus de 82%. La cohabitation entre le projet Backbone et certains Projets routiers a eu impact sur la durée. Le processus de mise en exploitation des tronçons finis et réceptionnés est très avancé. Les difficultés financières de la Société de Gestion et d’Exploitation du Backbone (SOGEB) sont les facteurs important de retard.

– La deuxième phase du projet ‘’Initiative présidentielle pour la connexion des écoles (IPCE)’’, qui concerne 100 autres écoles est en chantier avec pour objectif de mettre à disposition au 31 décembre 32 sites rénovés, équipés (équipement informatique et énergétiques), connectés et la formation des gestionnaires des Cyber-écoles.

– Le processus de réalisation du Data Center national est dans sa phase de contractualisation sur financement de EximBank.

– Dans le cadre de la réforme de l’Office de la Poste Guinéenne, les nouveaux statuts sont élaborés, validés et transmis pour signature.

D’autres actions ont été menées, ce sont entre autres :

• La promotion du développement des entreprises et des emplois liés au numérique par l’organisation de la Semaine Nationale de l’Entreprenariat dans le Numérique du 17 au 20 Avril 2018 qui a connu la participation de plus de 3.000 personnes au cours de laquelle un concours d’innovation dénommée « Innovations Days » a été organisé.
• L’appui aux Centres d’autonomisation et de promotion des Femmes (CAPF) par l’installation des équipements informatiques dans 10 centres (10 ordinateurs, un rétroprojecteur, un tableau pour les formations des apprenantes du centre et de panneaux solaires) pour la formation et l’apprentissage.
• La poursuite du projet de Free roaming (suppression de charges d’itinérance) qui a connu l’adhésion de deux autres pays depuis le début de l’année à savoir la Côte d’Ivoire et le Benin amenant ainsi le nombre à 7 pays ou la suppression des charges d’itinérance est effective (Guinée, Sénégal, Mali, Burkina Faso, Benin, Togo et la Côte d’Ivoire).

Honorables Députés,
Mesdames et Messieurs,

En matière de couverture nationale en téléphonie mobile, nous enregistrons les résultats suivants :
– Tous les chefs-lieux de préfectures et sous-préfectures sont couverts en 3G.
– Environ 79% des 3 753 quartiers et districts du pays sont couverts par au moins un opérateur en 2G ou 3G.

En ce qui concerne le nombre d’abonnements en téléphonie mobile en fin septembre 2018, il est de 12 000 000 avec un taux de pénétration de 101,2% contre 11 287 000 en fin décembre 2017, soit une hausse de 5,95 %.
Quant au nombre d’abonnements Internet mobile, il est de 3 771 709 utilisateurs à la fin 3ème trimestre 2018 contre 3 131 000 en fin décembre 2017, soit une hausse de 16,% pour un taux de pénétration de 31,8% contre 27,1% en décembre 2017.
Enfin, le service Mobile money est disponible avec certains opérateurs de téléphonie mobile. Le nombre d’utilisateurs ayant des comptes actifs en fin septembre 2018 a atteint
1 198 000 abonnées.

Monsieur le Président,
Honorables Députés,

Le contexte dans lequel s’inscrit la Loi des finances est marqué d’une part la poursuite de la mise en œuvre des piliers présentés dans le document de Politique et Stratégie nationale de développement des TIC et de l’économie numérique, pour la période 2016-2020 et d’autre part renforcer la vigilance pour une bonne régulation et un équilibre des intérêts des différents acteurs (Investisseurs, Etat et Consommateurs).

Les actions concrètes en perspectives sont :
– La finalisation de la construction du backbone national et le commencement de son exploitation ;
– Le développement et la promotion de la Gouvernance électronique et la modernisation des services offerts par l’administration ;
– La création et l’opérationnalisation du centre d’alerte et de lutte contre les attaques informatiques ;
– L’installation effective des Data centres et la construction d’un centre d’excellence ;
– L’opérationnalisation du second point d’échange internet (IXP) en vue de favoriser les échanges de trafic voix et données entre opérateurs et fournisseurs de services ;
– La réhabilitation effective du Réseau Métropolitain de Conakry (RMC) ;
– Le démarrage de la mise en œuvre du schéma d’aménagement numérique du territoire.
– La réalisation des études de faisabilité du second câble sous-marin ;
– La réalisation des études de faisabilité du schéma Directeur Informatique National ;
En mettant le développement des infrastructures de Télécommunications au centre de sa politique, le Ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique démontre sa volonté d’accélérer avec le haut débit, le développement économique de la Guinée, en raison de la relation entre pénétration du haut débit et croissance du PIB.

En effet, quand les TIC et plus particulièrement l’économie numérique est soutenue par une politique attractive et des investissements adéquats, elle peut servir de levier et d’accélérateur de la croissance des autres secteurs économiques.

Contrairement à l’exercice 2018, le projet de budget 2019 qui est soumis à votre approbation, tient compte d’une large partie de nos préoccupations en termes d’investissement.

Monsieur le Président,
Honorables Députés,
Mesdames et Messieurs,

Conformément à la loi des finances rectificatives 2018, le budget de notre ministère se chiffrait au titre de l’exercice 2018 à Trente Six Milliard Deux Cent Quarante Huit Millions Huit Cent Quarante Deux Milles Six Cent Quatre Vingt Trois Francs Guinéens (GNF 36.248.842.683) pour un taux exécution de 73% à la date du 26 Novembre 2018.

Les prévisions 2019 se chiffrent à Deux Cent Vingt Six Milliards Quatre Cent Quatre Millions Trois Cent Trente Neuf Milles Francs Guinéens (GNF 226 404 339 000) décomposées ainsi qu’il suit :

Titre 2 : Dépenses de personnel ———————— 15.793.159.000

Titre 3 : Dépenses de biens et services ————— 2.203.134.000

Titre 4 : Dépenses de transfert ———————— 47.446.000

Titre 5 : Dépenses d’Investissement —————— 208. 360 600 000

TOTAL 226. 404.339.000

A l’analyse de ce projet de budget, il est à remarquer une baisse des titres 2, 3 et 4:

– 2 (Dépenses de Personnel), une baisse de 16% par rapport à l’année 2018 ;
– 3 (Biens et services), une baisse de 18% par rapport à l’année 2018 ;
– 4 (Dépenses de transfert), une baisse de 87,58% par rapport à l’année 2018.

Le projet de budget d’investissement (titre 5) pour 2019 se présente comme suit:

1. Réhabilitation du Réseau Métropolitain de Conakry—- 31.124.000.000 FG

2. Aménagement Numérique du Territoire—————— 24.900.000.000 FG

3. Système Intégré d’Information —————————- 22.328.400.000 FG

4. Data Center/Centres d’Excellence ———————— 102.001.000.000 FG

5. Construction du Siège du Ministère ——————— 2.443.200.000 FG

6. Second Câble sous-marin ——————————- 23.786.000.000 FG

7. Schéma Directeur Informatique —————————– 1.778.000.000 FG

Soit un total de 208.360.600.000 FG

Monsieur le Président,
Honorables Députés,

Permettez-moi de vous rappeler que dans le secteur des TIC, les besoins en ressources se justifient par l’effet multiplicateur de l’impact des résultats sur tous les autres secteurs économiques.
Il est admis que l’accès au numérique favorise le développement, mais le succès des Etats et Gouvernements à l’ère du numérique dépend en forte partie de leurs capacités :
• À se doter des infrastructures sur lesquelles reposent l’éclosion et l’essor de sociétés de l’information et du savoir dynamiques;
• À utiliser les TICs comme leviers de développement économique;
• À recourir aux technologies pour susciter la création de sociétés de l’information et du savoir ouvertes, transparentes et démocratiques;
• À produire, diffuser et protéger les contenus numériques de qualité dont ils ont besoin;
Notre ambition est de consolider les actions entreprises en 2018, en vue de stimuler et d’accélérer la croissance.

Les chantiers sont nombreux, certes mais porteurs d’espoir et de croissance partagée. C’est pourquoi un investissement intelligent dans ce secteur et une mutualisation de nos efforts peuvent porter une croissance durable et partagée.

Nous vous assurons que l’exécution de nos différents projets et programmes de développement, permettra d’améliorer la compétitivité de l’économie nationale, d’opérer des transformations positives dans tous les secteurs sociaux de base et de favoriser l’intégration sous régionale avec une position très confortable pour notre pays à cause de sa situation géographique.

Monsieur le Président,
Honorables Députés,

Qu’il me soit alors permis de terminer mon propos en invitant votre haute autorité à apporter tout le soutien et tout l’appui nécessaires au Gouvernement à travers le Ministère des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique, par l’adoption de ce projet de budget en vue de remplir pleinement sa mission qui est de faire des TIC une locomotive du développement économique et social de notre pays.

Monsieur le Président, nous restons à votre disposition pour toutes les questions, observations et suggestions.

Merci pour votre bienveillante attention.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plait entrer votre commentaire!
S'il vous plait entrez votre nom ici