Bientôt la fin des centrales à charbon

0

Bientôt la fin des centrales à charbon

Selon une enquête du groupe de réflexion, Carbon Tracker, rendue publique vendredi 30 novembre, sur 6 685 centrales fonctionnant au charbon, 42% ne font aucun profit. Et cela n’ira pas en s’arrangeant puisque 70% de ces centrales, qui représentent tout de même 95% des capacités mondiales, ne seront plus rentables d’ici 2040.

Suivant cette analyse, les raisons de cette baisse  s’expliquent par l’augmentation du prix du charbon au cours de ces dernières années, la réglementation mondiale relative à l’interdiction de  l’émission de Co2 et le développement des énergies renouvelables notamment l’éolien et le solaire qui présentent plus d’avantages.

La fermeture de ces installations  entraînera des crises sociales si les états concernés ne prennent pas des dispositions,  puisque plusieurs emplois  sont  menacés.

Suite au discours du 27 novembre d’Emmanuel Macron  sur l’énergie,  une centaine de salariés de la centrale à charbon à Cordemais,  ( Loire-Atlantique) ont manifesté pour réclamer la prise en compte de sa reconversion à la biomasse (projet Ecocombust), un projet qui est mené depuis plusieurs années sur le site, mais qui ne semble pas pour le moment susciter l’intérêt du gouvernement.

A noter que La centrale EDF de Cordemais fait partie des quatre dernières centrales à charbon en France, dont le président français a annoncé  la fermeture d’ici 2022, les jugeant trop polluantes.

C’est quoi d’une centrale à Charbon et comment elle fonctionne?

Une centrale à charbon est une centrale thermique dont le combustible utilisé est le charbon.

Le principe de fonctionnement s’explique comme suit: le charbon est broyé et sert de combustible pour chauffer l’eau de la chaudière. L’eau portée   a ébullition se transforme en vapeur d’eau qui active la turbine et produit de l’électricité à la sortie la vapeur est transformée en eau grâce au condenseur et le cycle recommence.

Pour l’instant, le charbon continuera à  supporter une grande partie de l’énergie consommée pour le chauffage et l’éclairage jusqu’en 2040  des pays émergeants.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plait entrer votre commentaire!
S'il vous plait entrez votre nom ici